.fragments .fugitifs

..journal

(Un jour...)

0

Isabelle ...: 13/05/2007 19:35:02

Jour d'orage, tout mon équilibre intérieur est dans les orages dehors, sans un seul sentiment de crainte, je n'éprouve que de la curiosité pour le ciel qui reste bleu mais devient noir, l'obscurité qui ne parvient pas à éteindre la lumière du soleil dans les arbres ; toute la verdure devient phosphorescente, les textures d'arbres apparaissent dans le gris lumineux.
Les grondements enchantent mon monde.
Le vent se lève, brouillant les tableaux, je goûte ce désordre mais enfin je m'inquiète de ce souffle qui laisse entrevoir le pire à la lisière du monde, le rien.



Il pleut, d'apaisement;

frédéric ...: 13/05/2007 19:46:42

sentir la pluie, se fondre en son écoulement. Le vacarme tumultueux retentissant aux limites de l'espace, au-delà il n'y aurait plus rien pensait-elle. Elle, elle qui savait pourtant tant faire exister, se jouer de l'absence, être.
À un certain moment il aurait été impossible de dire si c'était encore le jour, si la nuit l'avait emporté. La nuit l'emporterait. Ils le savaient ; la nuit l'emporterait.

Les sens, jusqu'au dernier mot, enlacés.



Un éclair, et l'obscurité.

(Le vide reculait)